La mort vous va si bien

C’est un cycle perpétuel mais bien éphémère. Dès le début du printemps, les premières fleurs ouvertes sont rapidement fanées puis remplacées par d’autres fleurs. Cette danse de la mort amène une beauté étrange et mal-aimée dans les jardins, rivalisant avec l’éclat des voisines vivantes.

Autres photographies